Sambucucciu d’Alandu, un Corse du XIVe siècle

Sambucucciu D alondo

De lui nous ne connaissons ni les dates ni les lieux de naissance, mort de la peste en 1370. Nous savons néanmoins qu’il est originaire du village d’Àlandu dans la pieve du Boziu.

 

C’est grâce aux chroniqueurs corses du Moyen Âge, Giovanni della Grossa et Petrus Cyrnæus, que nous savons que Sambucucciu d’Alandu a pris la tête de la révolte anti-féodale de 1357. Durant ces révoltes populaires tous les Seigneurs furent pourchassés et les châteaux détruits, du moins temporairement. Les hommes de guerres appelés caporaux, capurali en corse, remplacèrent les seigneurs de l’île. Cependant les seigneuries se rétablirent dans le Sud de la Corse, A Terra di i Signori, et dans le Cap Corse. Le centre de l’île, fut appelé lui Terra di Comune, ou Terra del Comune, en référence à la commune de Gênes, dont les partisans de la révolte se placèrent sous sa protection. Il convient donc de traduire cette expression par « Terre de la Commune (de Gênes) » et non « Terre du commun », comme ce fut le cas.

Sambucucciu d’Alando eut un neveu portant le même nom, qui fut nommé lieutenant du peuple en 1466 par les habitants de l’« En-Deçà-des-Monts ».

Sa statue, réalisée par Noël Bonardi, trône à la sortie du village d’Alando, proche de l’ancien couvent d’Alando. Cette œuvre monumentale en granit rose, pesant 18 tonnes pour une hauteur de 6 m, a été inaugurée en 1994.

Sambucucciu D alondo.1jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :