Accueil » Non classé » Bastia  l hôpital militaire 

Bastia  l hôpital militaire 

L’ancien couvent Saint-François,
le plus grand de Corse fut aussi le premier érigé dans la ville de Bastia. Edifice remarquable pour ses dimensions imposantes et ses décors raffinés, il fut fondé par l’Ordre des Franciscains en 1510. Suscitant une admiration sans réserve de ses contemporains, l’église fut le plus beau joyau du patrimoine bastiais. On y accédait depuis un perron pavé d’une mosaïque de galets de tradition génoise exceptionnelle datant du XVIIe siècle et d’un escalier monumental aujourd’hui enseveli. 

A cette époque, le couvent s’affirme comme un centre intellectuel rayonnant, de jeunes corses triés sur le volet viennent y faire leurs études avant de partir pour les universités de Rome ou de Pise. 

Au XVIIIe siècle, l’église compte deux coupoles, un grand vaisseau, deux collatéraux sous voûtes d’arrête donnant accès à 16 chapelles latérales polygonales communicantes, 24 autels plaqués de marbres sculptés, de bois dorés surmontés de statues et de tableaux commandés à grand frais.

Dès 1777 alors que la Corse devient française la fonction des salles du couvent évolue, une partie sert d’hôpital militaire et les caves de prisons. C’est avec la loi du 10 juillet 1791 que la pleine propriété des édifices religieux est transférée à l’Etat, le couvent est laïcisé et entièrement transformé en hôpital militaire. Il connaît au cours du XIXe siècle différentes phases de modifications. 

Après la fermeture de l’hôpital en 1984, le couvent accueille des bureaux administratifs et associatifs. Laissé à l’abandon depuis de nombreuses années, son état sanitaire se détériore progressivement, des désordres structurels apparaissent en divers endroits, menaçant l’édifice d’effondrements et de destructions irrémédiables. 

Malgré les pillages, les démolitions à la révolution et les modifications architecturales apportées pendant sa période de reconversion, il conserve l’essentiel de sa structure de distribution, ses galeries voûtées et une grande partie de ses volumes architecturaux. 

Originellement construit en pleine campagne, il a été rattrapé par l’urbanisation de ses abords au cours des XIXe et XXe siècles, positionnant aujourd’hui ce bâtiment au cœur du tissu urbain, dans un quartier vivant et en pleine évolution. 

En 2006, la Collectivité Territoriale de Corse acquiert le couvent Saint-François et son terrain d’assise de 5.000 m2. Différents travaux sont alors menés : une étude de programmation de réhabilitation pour y accueillir un projet à vocation patrimoniale et culturelle en 2008, la réalisation d’une campagne de nettoyage et d’enlèvement des encombrants, une étude de mise en sécurité et de mise hors d’eau des différents bâtiments conventuels en cours. L’ensemble de ces actions mettant en œuvre les mesures de conservation durables et indispensables à la sauvegarde de l’édifice afin d’optimiser la faisabilité du projet de reconversion en équipement culturel. 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s