La Tour de Sénèque : légende ou réalité ?

tour de seneque.jpg

Une chose est sûre : la Tour de Sénèque existe bien ! Elle se trouve à l’Ouest de la vallée de Luri (en direction de Pinu), perchée sur un piton d’une hauteur de 564 mètres. Autre certitude cette tour a été construite par la famille dei Moti durant la seconde moitié du XVIème siècle. Elle est classée au titre des Monuments Historiques sous l’appellation « Tour de Sénèque, dite ancien donjon ».

Mais pourquoi alors cette tour porte-t-elle le nom du célèbre philosophe romain ?

JPEG - 13.2 kb

Lucius Annaeus Seneca, maître du stoïcisme latin, fut aussi poète, tragédien, politique et homme d’affaires. En 41 après J.C. alors que Sénèque est sénateur de Rome et même désigné tribun de la plèbe, l’Empereur Caligula est assassiné ; Claude devient le quatrième empereur romain. Sénèque, dans la même année, se voit traduit devant le Sénat pour adultère. L’assemblée sénatoriale le condamne à mort mais Claude, vraisemblablement l’inspirateur de ce procès, transforme la peine et oblige Sénèque à l’exil. C’est ainsi que le philosophe est envoyé, et ce sans le moindre doute, en Corse. Il y restera jusqu’en 49.

En corse, oui mais à Luri ? Inutile de vous le cacher, on en sait rien ! Autant d’indices pour répondre oui que pour affirmer son contraire…
Il y a bien une légende locale mettant en scène Sénèque fouetté avec des orties par la famille d’une fille qu’il aurait trop approché. Une variété de ces Urticacées est dénommée « urtica di Seneca ».
Un aphorisme local est attribué au philosophe en exil…
De ses écrits produits pendant l’exil, notamment dans la Consolation à Helvia, on a des descriptions qui parlent de rocher mais il semble que la forme soit métaphorique pour désigner la Corse dans son ensemble et non le piton où est accroché la Tour.
Autre source qui n’apporte pas plus de certitude, la toponymie. Le fait que la Tour porte encore aujourd’hui ce nom laisse à penser que le séjour de Sénèque à Luri a bien été réel. Problème : jusqu’au XVIème siècle aucune mention du nom de « Sénèque » ou « Seneca » n’a été retrouvé dans des écrits (actes administratifs, juridiques ou encore correspondances familiales). Comment expliquer un tel vide pendant près de 1500 ans ? De plus cette résurgence au XVIème siècle est assez douteuse. D’ailleurs une description de la Tour datant de 1660 ne la nomme pas… Il faut attendre 1686 et 1691 au travers d’actes notariés pour voir le nom de « Seneca » définir les terres situées autour de la Tour. Ce n’est qu’à partir de 1740 que les cartographes définiront la Tour, « la Torre di Seneca » tout comme la piève. La révolution française fit disparaître l’appellation « pieve » pour la remplacer par « canton » tout en préservant sa dénomination « canton de Sénéque » qui, par la suite en 1829, sous Charles X, sera définitivement et officiellement appelé « canton de Luri ».

 

source : http://www.location-gites-cap-corse.com/spip.php?article5&lang=en